Planning et règlement familiale


Beaucoup de parents cherchent à anticiper les sources de conflits familiaux ou émotionnels.

d’autant plus lorsque l’on a un ou plusieurs enfants ayant une hypersensibilité, un TDAH, un TSA, des troubles DYS, etc.

C’est un vrai agenda de ministre et une organisation militaire qui nous rassure et nous permettent d’y voir plus clair.

Bien sûr, il faut toujours laisser une part d’imprévus dans cette organisation.

D’un point de vue personnel ou en tant que parents, je vous conseille de partager un agenda google entre parents car cela vous permet de mettre à jour à chaque instant les modifications dans le planning.

Sur smartphone, je vous conseille l’utilisation de l’application aCalendar hour gérer cet agesda Google (après en avoir essayé un tas d’autres). Et oui, je vous fait gagner du temps !

D’un point de vue interne à la famille, un agenda familial ou un planning avec des pictogrammes sont de bonnes méthodes et accessibles à tous les membres de la famille.

Si vous avez des enfants en bas âge, des enfants présentant des troubles du langage, des troubles DYS, des TSA ou même des TDAH, l’utilisation des pictogrammes est vraiment utile.

Soit vous bricolez un agenda et vous utilisez une banque d’images gratuite en ligne comme pixabay) soit vous achetez un pictoagenda.

collage1

Pour la gestion dans le temps, vous trouverez toutes les astuces dans mon prochain article. On parlera du Time Timer, des horloges synoptes, des plannings visuels, etc. C’est très important que vos enfants puissent avoir une visualisation du temps qui passe, car c’est une grande source de stress et donc de conflits.

Il faut comprendre que les routines et les visualisations des durées (des tâches à réaliser) donnent un cadre rassurant et surtout permettent à vos enfants de réaliser quand se terminent ces tâches.

Je peux comprendre Ô COMBIEN, il peut être difficile de tout planifier à l’avance (même des tâches de la vie courante) mais quand on fait le compte de ce que ça nous fait gagner, ça vaut le coup !

Tout dépend de l’âge et des besoins de votre ou vos enfants.

De même pour le règlement. Pas besoin d’être super Nany pour être logique !

Dans le livre « Gérer un enfant difficile au quotidien » il y a quelques pistes pour trouver la bonne méthode selon l’âge de vos enfants. Mais aussi il est clairement expliqué qu’il faut viser des objectifs en priorité (ce qui a les plus d’impact dans la vie familiale).419IMa7BmtL._SX342_BO1,204,203,200_

Préférez indiquer ce qu’il faut faire (positif) que ce qu’il ne faut pas faire. Croyez-moi cela à l’air facile, mais on a tellement l’habitude d’utiliser la forme négative dans la langue française que ça en devient une vraie gymnastique !

Exemple :

Je dois attendre mon tour pour prendre la parole, plutôt que « On ne coupe pas la parole ».

À ce sujet, si vous êtes nombreux, vous pouvez faciliter cette bonne habitude en utilisant un totem. On a la parole quand on a le totem en main et on se le fait passer.

de plus créer un système de récompenses, (tableaux, bons points) pour les respects de ces règles va motiver vos enfants (la carotte ou le bâton). N’oubliez pas de respecter ces récompenses (ou punitions) et de les appliquer au plus vite, sinon votre règlement et votre parole ne valent plus rien.

Pour devenir des parents efficaces, je vous conseille ce livre : ici .518dqVDLOuL._SX348_BO1,204,203,200_

En analysant les sources de conflits vous apprendrez à savoir si le problème ne concerne que votre enfant. Auquel cas vous serez surpris que vos enfants puissent trouver des solutions par eux-mêmes et donc prendre confiance en eux.

Ou si cela a un impact sur vous, votre famille ou la sécurité de vos enfants, dans ce cas-là la façon dont vous poser les choses peut avoir un impact significatif sur les réactions de vos enfants.

 

51IET68haOL._SX351_BO1,204,203,200_

 

Pour aller plus loin sur la neuroscience et la vision de vos enfants face à des situations conflictuelles : « j’ai tout essayé!« 

Sous forme de dessins et de riches paragraphes, on prend conscience de ce qui se passe dans la tête de nos petits monstres. Honnêtement, j’ai dévoré le livre et j’ai pleuré quand j’ai compris certaines choses.

L’auteure de ce livre est une maman qui a repris ses études pour comprendre et aider ses enfants.

Elle représente avec ses dessins beaucoup de situations dans lesquelles vous allez vous reconnaître.

Un dernier conseil : lorsque votre enfant ne vous écoute pas ou n’a pas le comportement approprié évitez le « tu » et dites-lui ce que vous ressentez et SURTOUT ce que vous attendez de lui.

Exemple :

  • « Mets la table s’il te plaît. »
  • « Non ! »
  • « T je t’ai demandé de mettre la table et ça m’agace quand tu refuses de faire ce que je te demande »
  • « D’accord » OU
  • « Non »
  • « Pourquoi tu ne veux pas mettre la table ? »

S’il vous donne une réponse, essayé de trouver un compromis avec lui. S’il refuse :

  • « Tu ne veux pas mettre la table, alors tu ne manges pas. Tu nous regarderas manger alors »

Vous le laissez cogiter et faire ses choix.

N’oubliez pas que votre enfant est un enfant et non pas un adulte.

Même si votre enfant peut avoir un comportement d’ados (provocation, opposition, etc.), il reste un enfant. Si vous vous comportez avec eux comme s’ils sont des ados ou des adultes (relation de dualité) vous mettez votre enfant au même niveau que vous (adulte à adulte).

Et vous ne faites que renforcer ce sentiment de toute puissance qu’exprime votre enfant.

De plus, une situation de dualité vous pousse souvent à perdre patience et à devenir blessant (avec des mots ou des gestes).

Difficile de hurler et de menacer son enfant en lui demandant d’avoir le comportement opposé. Votre enfant doit apprendre quel est son rôle, sa place dans la famille.

Il comprendra qu’avoir le pouvoir de choisir est une lourde responsabilité. Et que chaque choix entraîne des conséquences.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s